Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.
Tarifs
Gratuit
Langue
Sans Paroles

A travers un processus expérimental, Luc Ewen aborde les possibilités et les limites du langage photographique, créant des paysages étranges, donnant vie à un univers dystopique. Le voyage est unique.

Artiste discret, sinon secret, Luc Ewen ne prétend pas « faire » de la photographie, pas plus qu’il ne se définit comme un photographe. En fait, c’est en questionnant la photographie – laquelle, selon lui, « est une partie de la réalité mais qui ne l’est pas » -, qu’il met en œuvre, en couches, des processus traversés par l’objet, le paysage et la chimie. Dans son petit laboratoire habité par la transfiguration, Luc Ewen fabrique des images où, au final, « tout est vrai et tout est faux ». Surtout, c’est sa façon de parler du temps. Chaque image est une recomposition, un travail d’une extrême précision. Et ce, partant d’un fonds de vieilles photos, toutes liées à une sorte de petite mythologie personnelle, une archive redevable de la nature - Luc y veille comme un collectionneur. Une nature arpentée depuis l’enfance. Et une archive sur laquelle l’artiste intervient, à coups de virages chimiques, « avec de la peinture par-dessus ».


Marie-Anne Lorgé, juin 2021 (Extrait)

Luc Ewen (*1959) habite et travaille à Luxembourg


EXPOSITION OUVERTE DU LUNDI AU SAMEDI DE 14H À 20H

Vous aimerez aussi