Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.
20:00
Tarifs
21€ Tarif normal
10,50€ Tarif jeunes
1,50€ Kulturpass
6€ Tarif scolaire
Durée
+/- 50 min (Sans pause)
Public
+12 ANS
Langue
Plurilingue

« This is Fake News » - Depuis Donald Trump au plus tard, les Fake News sont sur toutes les lèvres. Ce terme, qui est devenu le mot tabou en 2017, a maintenant des connotations politiques claires et inclut la fraude électorale, la manipulation de l'image, les rumeurs, les faux rapports et les mensonges. Le concept de vérité est de plus en plus ébranlé par une politique de désinformation délibérément dirigée et par le discours de vérités alternatives et d'un âge post-factuel.

À l'heure de Facebook, Twitter, Whatsapp and Co., les Fake News se répandent à la vitesse de la lumière et la question se pose de savoir comment distinguer les vrais messages de ceux qui sont librement inventés et délibérément falsifiés. Un autre point important est le traitement et la communication officielle des Fake News. Surtout dans un contexte où les voix populistes sont devenues de plus en plus fortes, où le rôle des médias publics est sans cesse remis en question et où la démocratie, avec ses organes de presse traditionnels, est insultée et discréditée en tant que "presse menteuse", la question se pose inévitablement s'il s'agit toujours de faits réels ou plutôt d'opinions. Comment fonctionne la distorsion des faits ? Quel est le rôle de l'Internet dans ce contexte ? Comment s'adresse-t-on aux gens, au peuple, à l'électorat ?

Même s'il peut sembler que les Fake News soient un phénomène de notre présent, un regard sur l'histoire révèle que les faux reportages ont toujours fait partie intégrante de notre histoire humaine. Le cas de Marie-Antoinette montre que même une déclaration soi-disant inoffensive comme « Qu'ils mangent de la brioche » peut orienter l'opinion de tout un peuple dans une certaine direction, et George Bush a également prouvé que l'on peut évoquer non seulement une victoire électorale mais aussi une guerre à l'aide de fausses nouvelles.

La représentation théâtrale & collage de textes, d'environ 50 minutes avec deux acteurs vise d'une part à questionner l'idée de Fake News et à montrer comment fonctionne la distorsion des faits dans des interviews ou des discours politiques. D'autre part, le spectacle se réfère à des cas de fausses informations dans l'histoire ancienne et moderne. Les acteurs se glissent de manière ludique dans différents rôles et formats de présentation.

DALIAH KENTGES, MISE EN SCÈNE. SARAH ROCK, DRAMATURGIE. ANOUK WAGENER, PITT SIMON, INTERPRÉTATION.
Production du Trifolion Echternach
Vous aimerez aussi
3X20
JEAN-GUILLAUME WEIS & PASCAL SCHUMACHER
Danse & Musique